Thématiques 2019

CITIZEN CENTRIC

Une ville durable au service des citoyens, une médecine efficiente pour tous, des services administratifs simplifiés. Aujourd’hui, les citoyens attendent des services accessibles et mieux adaptés à leurs besoins. Le numérique constitue un réel atout pour une orientation pragmatique et utilitaire de l’action publique dans ses différents champs d’application.

De nombreux organismes se sont efforcés d’améliorer la prestation de services et ont constaté qu’ils étaient toujours incapables de répondre aux attentes du public. Une partie du problème tient au fait que, malgré leurs meilleures intentions, on continue à concevoir et à fournir des services en fonction de nos propres exigences et processus, au lieu des besoins des personnes que nous desservons.

Le citoyen devrait occuper une place de plus en plus centrale dans les projets de transformation digitale. Il est important de développer une stratégie orientée ‘usager’ et se donner les moyens de bien comprendre les besoins et les priorités et aussi d’être en mesure de mesurer le niveau de satisfaction.

LE FUTUR DU TRAVAIL

Le « futur du travail », pas de doute que nous vivons un point d’inflexion. Deux grands phénomènes transforment le monde du travail : la robotique et l’intelligence artificielle. A ce paradigme s’adjoint l’économie du savoir, véritable rupture : le futur du travail libèrera le talent dont l’être humain a le monopole.

Le futur se conjugue déjà au présent et la guerre des talents se fait sentir, ceux- ci optant pour les entreprises qui préparent le mieux à l’avenir. Ces mutations ont des impacts personnel (compétences, carrières, capacités), organisationnel (emplois, exploitation, rôles) et sociétal (éducation, formation, normes).

Le « futur du travail » semble suivre le parcours que la société emprunte (autonomie, accélération, digitalisation…) et les changements que la culture d’entreprise est capable d’accepter (management à distance, responsabilisation…). Incontestablement, le futur du travail est aujourd’hui un foisonnant vivier d’innovations dont les défis restent plus humains que technologiques.

DEEP TECH

La « Deep Tech » est utilisée pour parler de projets portés par des entreprises ou des laboratoires de recherche ambitieux qui innovent en repoussant les frontières technologiques. Ces technologies émergentes, ces innovations de rupture (qui révolutionnent nos habitudes), concernent tous les domaines, allant du réchauffement climatique à la lutte contre le cancer, en passant par la réinvention de l’industrie.

À la jonction du monde industriel et du domaine de la recherche, les Deep Tech sont porteuses de transformations radicales, scientifiques et technologiques, qui pourraient bouleverser des secteurs entiers de notre société, en répondant aux grands enjeux économiques, sociaux et environnementaux, de l’espérance de vie aux sources d’énergie en passant par les nouveaux matériaux.

Les Deep Tech inventent l’avenir et préfigurent la prochaine révolution industrielle. L’enjeu est de décliner ces opportunités pour que l’Afrique puisse bénéficier de ces innovations et créer ainsi de nouveaux marchés.

L’INNOVATION INVERSÉE

Le cycle mondial est inversé : les pays émergents deviennent le creuset de l’innovation. L’Afrique n’est pas en reste et notre continent est en train de vivre une véritable (r)évolution organisationnelle et sociétale, rendue possible par le numérique et particulièrement par le mobile. Un continent fièrement présenté aujourd’hui comme la terre des possibles, le continent des Talents. Le processus d’inversion est en cours et Grâce à l’avènement du digital, l’AFRIQUE est devenu un laboratoire de plusieurs innovations inversées. L’innovation africaine arrive dans les pays plus développés.

Aujourd’hui, les Européens se demandent par exemple si ce qui a fait le succès du digital en Afrique pourrait trouver un échos sur le continent.

Toutes ces innovations allient le meilleur de l’humain et du digital, transformant ainsi ce qui était autrefois un « mode de survie » en Afrique, en un « modèle de Vie ».

Sous thématiques

  • M-payement
  • Financement des startups
  • Solution e-gov
  • Smart data